Cloisons pour combles

Écrit par les experts Ooreka

Dans la rénovation de combles, la question du poids des matériaux est primordiale. Les cloisons pour combles, appelées aussi cloisons sèches, plus légères que les cloisons traditionnelles et faciles à poser, sont idéales pour délimiter l'espace de vos combles. Il existe différents types de cloisons pour combles, qui répondent à des critères de choix pratiques mais aussi esthétiques.

Principe de la cloison sèche

La cloison sèche est montée sans liant (mortier). C'est cette absence de liant (ni eau, ni sable, ni ciment) qui lui confère sa légèreté. Il s'agit de panneaux « collés » par bandes.

Deux types de cloison pour combles

Cloisons pour combles

Il existe plusieurs sortes de cloisons, selon l'usage que l'on souhaite en faire :

  • La cloison de distribution : elle sert à compartimenter l'espace intérieur d'un même usager.
  • La cloison séparative : elle est placée entre des pièces occupées par des usagers différents.
  • La cloison de doublage ou contre-cloison : c'est une cloison bâtie devant un mur, avec un intervalle de 10 cm environ entre le mur et la cloison. Cet espace est souvent occupé par un isolant thermique.
  • La cloisonnette : c'est une cloison d'une hauteur comprise entre 1 et 2 m. Elle ne touche pas le plafond.
  • La cloison fixe ou sur rail, etc.

Outre ces différentes fonctions, les cloisons de combles peuvent être de deux natures différentes.

Cloison combles en panneaux alvéolaires : la plus légère

Ce type de cloison se compose de deux plaques de plâtre contrecollées sur une âme en carton alvéolé. L'épaisseur peut varier de 50 à 72 cm.

Le montage nécessite peu d'outillage : la cloison se monte sur une ossature en bois et une lisse métallique.

La lisse désigne une semelle en bois ou en métal fixée au plafond. Lorsque la lisse à la forme d'un U, il s'agit d'un rail.

Attention : dans les pièces humides, n'oubliez pas de protéger la cloison en la posant sur un profilé PVC.

Cloison combles en plaques de plâtre : la plus isolante

Le panneau sandwich est un panneau composé d'une couche isolante recouverte des deux côtés par une plaque de plâtre.

Les plaques de plâtre (13 mm d'épaisseur) sont apposées sur une structure métallique composée de rails et de montants.

Afin d'augmenter la résistance de la cloison, on peut doubler voire tripler ces plaques.

Ce type de cloison possède différentes qualités :

  • excellente isolation acoustique ;
  • ignifugée ;
  • hydrofuge ;
  • renforcée en fibre de cellulose.

Cela dit, elles restent fragiles comparées à d'autres cloisons.

Par ailleurs, un traitement hydrofuge est recommandé en salle de bain.

La cloison de combles en panneaux de particules

La cloison en panneaux de particules est plus rare. Elle est construite avec des panneaux préfabriqués faits de particules de bois compressées.

Il en existe de différentes largeurs : entre 60 et 90 cm de large.

Elles s'assemblent grâce à des languettes et des rainures et se fixent avec de la colle à bois.

La cloison ajourée : la claustra

La claustra est une cloison ajourée qui sert à délimiter des zones en laissant passer les sons et la lumière.

Elle peut être :

  • en bois ;
  • en éléments préfabriqués de béton ;
  • en métal ;
  • en polymère ;
  • en éléments préfabriqués de terre cuite appelés claustres.

Comparatif cloisons : selon les attentes de chacun

Vous trouverez dans le tableau ci-dessous un comparatif des cloisons pour vous aider à faire votre choix :

Cloison panneaux alvéolaires Cloison plaques de plâtre Cloison panneaux de particules Claustra
Isolation acoustique Peu élevée : 29 dB. Efficace : 39 à 50 dB. Bonnes performances phoniques. Inexistante.
Résistance au feu Faible :15 min. Moyenne : 30 min. Bonne : les panneaux de fibres ne propagent pas la flamme (classe D-s2, d0 - M3, M4). Aucune.
Hydrofuge Possible. Possible. Possible par l'adjonction de bitume. Non.
Poids Très légère : 17 kg/m². Légère : entre 10 et 30 kg/m² selon le modèle. Légère : environ 25 kg/m². Selon modèle.
Prix À partir de 7 € le m² jusqu'à 20 €/m². À partir de 3 € le m2 pour les plaques standard, et jusqu'à 15 € le m2 si hydrofuge. Environ 15 €/m². À partir de 10 € le panneau jusqu'à 600 € pour les modèles les plus luxueux.

Pose de la cloison combles : privilégier le côté pratique

Sous un toit, les pentes sont inévitables et obligent bien souvent à faire des aménagements compliqués.

Il faut cependant que les cloisons que vous poserez dans vos combles restent pratiques. ÀÀ cet effet, suivez si possible ces quelques conseils :

  • Laissez un passage libre d'au moins 60 cm devant une cloison :
    • entre un lit et une cloison ;
    • pour un couloir (soit deux cloisons : 60 cm × 2 = 1,20 m de large).
  • Évitez les couloirs et préférez une répartition autour d'un palier.
  • Faites des petites niches dans les doubles cloisons.
  • N'hésitez pas à pratiquer des ouvertures hautes dans vos cloisons pour faire circuler la lumière, souvent réduite dans un comble.
  • S'il s'agit d'un espace plutôt petit, décloisonnez au maximum : les cloisons mobiles peuvent être une alternative utile dans ce cas (rideaux, panneaux japonais, paravent, etc.).

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Demander des devis

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Merci de préciser votre code postal.



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !