Sommaire

  • Différents types de murs adaptés dans un comble
  • Comparatif des différents murs intérieurs pour combles

Comparativement à la cloison de combles, le mur traditionnel dans les combles est plus robuste. Cependant, il implique également des travaux plus lourds et contraignants (maçonnerie, poussière, déchets, etc.).

 

 

Différents types de murs adaptés dans un comble

Les murs sont composés de carreaux ou de briques liés par un mortier. Ils sont donc plus lourds.

On distingue plusieurs types de murs intérieurs pleins, appelés aussi cloisons hourdées :

  • Le mur en briques plâtrières (briques creuses).
  • Le mur en carreaux de terre cuite.
  • Le mur en carreaux de plâtre :
    • le carreau de plâtre standard plein ;
    • le carreau de plâtre hydrofuge pour les salles d'eau et les pièces humides ;
    • le carreau de plâtre isolant : la partie centrale est en laine minérale ou en polystyrène ;
    • le carreau alvéolé allégé.
  • Le mur en béton cellulaire.

Le mur plein est constitué d'éléments assemblés entre eux par un mortier, selon plusieurs méthodes :

  • au mortier de ciment ;
  • au mortier colle ;
  • au plâtre.

 

Comparatif des différents murs intérieurs pour combles

Afin de vous aider à faire votre choix, vous trouverez ci-dessous un tableau comparatif des différents murs pleins intérieurs pouvant être utilisés dans des combles :

  Mur en briques plâtrières Mur en carreaux de terre cuite Mur en carreaux de plâtre Mur en béton cellulaire
Dimensions
  • Format moyen : 20 cm × 50 cm.
  • Épaisseur variable, entre 3,5 et 7,5 cm.
  • Il faut ainsi 10 briques pour réaliser 1 m² de cloison.
Format 66 cm × 50 cm : il faut ainsi 3 carreaux pour réaliser 1 m² de cloison.  Format 66 cm × 50 cm : il faut ainsi 3 carreaux pour réaliser 1 m² de cloison. Format standard 7 cm d'épaisseur : poids au m2 similaire à celui du plâtre allégé.
Technique de pose Montage en quinconce. Positionnement des carreaux avec des clavettes en plastique glissées dans leurs rainures. Assemblage des carreaux grâce à un système de languette et de rainure (mâle/femelle). Assemblage selon la technique du joint mince avec mortier spécial.
Technique de scellement Montage par plâtre. Montage avec un mortier-colle spécial. Montage avec une colle spéciale.
  • Le mortier doit être déposé en couche régulière sur les joints horizontaux et verticaux.
  • Sur un carrelage ou dans les pièces humides, le béton cellulaire est placé dans un rail plastique.
Résistance au feu Très bonne Très bonne Très bonne Moyenne
Isolation acoustique Moyenne (33 dB) Très bonne (45 dB) Moyenne (37 dB) Bonne (40 dB)
Principaux avantages
  • Bonne isolation thermo-acoustique.
  • Bonne régulation de l'humidité.
  • Bonne résistance mécanique.
  • Bonne isolation thermo-acoustique.
  • Solidité.
  • Gain de temps en construction.
  • Pose simplifiée.
  • Bonne isolation thermique.
  • Très léger.
  • Pose facile.
Principaux inconvénients
  • Chères.
  • Temps de séchage des plâtres très long.

Technique de pose délicate.

  • Lourds : 10 kg par cm d'épaisseur en qualité standard.
  • Sensibles à l'eau sauf carreaux hydrofuges.

Très sensible à l'eau : doit être montée sur un rail plastique.

Prix (hors pose) De 30 à 40 €/m² Prix moyen : 23 €/m² Entre 8 et 10 €/m2 De 7 à 25 €/m2 (varie en fonction de l'épaisseur)

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Combles : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur l'aménagement, les matériaux et les normes
Télécharger mon guide
Combles

Aussi dans la rubrique :

Équipements

Sommaire