Plafond combles

Écrit par les experts Ooreka

Outre l'isolation, le montage des murs ou des cloisons, le plafond des combles est également une étape importante lors de l'aménagement des combles. Vous aurez le choix entre plusieurs techniques, au rendu différent.

Plusieurs types de plafonds adaptés aux combles

Il existe plusieurs types de plafonds adaptés à l'aménagement des combles :

  • Le plafond à ossature apparente :
    • plafond dont les poutres sont visibles ;
    • plafonds à caisson, etc.
  • Le plafond de plâtre armé : ensemble de lattes de bois ou de métal prenant appui sur des solives.
  • Le plafond fixé : plaques de plâtre vissés sous les solives du plancher.
  • Le plafond suspendu ou faux plafond.
  • Le plafond acoustique : composé de panneaux de parement dont les absorbants phoniques coupent les sons.
  • Le plafond flottant :
    • il est constitué d'une armature autoporteuse prenant appui autour des murs ;
    • il n'est pas solidarisé au plancher supérieur.
  • Le plafond marouflé : c'est une toile tendue entre les murs d'une pièce.
  • Le plafond chauffant : composé d'une structure de serpentins chauffants situés dans la partie inférieure de la dalle de plancher.
  • Le plafond en béton : peut être coulé pour faire une dalle de béton ou béton monobloc.
  • Le plafond lumineux : plafond suspendu constitué de rampes lumineuses placées dans la face inférieure d'un plancher.
Plafond combles

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Plafond de combles : le charme des poutres apparentes

De nombreux propriétaires choisissent de profiter de leur charpente traditionnelle lorsqu'ils aménagent leurs combles : les poutres apparentes sont alors du plus bel effet.

Les plaques de plâtre suivent la pente du comble, le long de laquelle l'isolation est insérée. La pointe du comble peut accueillir un mini plafond pour cacher les fils électriques par exemple.

Il faudra cependant veiller à la beauté de la poutre. Pour ce faire :

  • au besoin, nettoyer et décaper les poutres ;
  • étaler si nécessaire un traitement pour le bois (contre les insectes xylophages ou les champignons) ;
  • teinter et/ou vernir les poutres pour un beau rendu, et pour faciliter le nettoyage.

Plafond suspendu dans les combles

Pour installer un plafond suspendu, ou faux plafond, il est nécessaire de mettre en place en premier lieu une cornière de rive :

  • Fixer la cornière de rive sur les murs avec des chevilles à frapper : la hauteur de la cornière détermine la hauteur du futur plafond.
  • Installer l'ossature métallique du plafond suspendu :
    • Fixer un rail tous les 60 cm posant sur la cornière de rive ;
    • Les suspentes sont quant à elles posées tous les 40 à 50 cm. L'espace entre deux rangées de suspentes ne dépasse pas 1,20 m.
  • Visser les plaques du plafond perpendiculairement à l'ossature métallique :
    • visser à la perceuse électrique en espaçant les vis tous les 30 à 40 cm : éviter les bords car le plâtre est très friable ;
    • en cas de découpes obligatoires, utiliser une scie égoïne.
  • Reboucher les trous de vis avec un enduit, aménager les joints entre les plaques en posant des bandes de papier prévues à cet effet.

Plafond de combles en placoplatre

Pour poser un plafond en placo, les étapes sont les suivantes :

  • Tracer l'emplacement futur des rails, dits aussi fourrures, sur les murs périphériques.
  • Visser les rails en plaçant l'ailette plate vers le bas avec des chevilles et des vis adaptées placées tous les 60 cm.
  • Fixer une suspente aux 4 angles de la pièce, à moins de 60 cm du mur périphérique.
  • Tracer un trait au cordeau pour marquer les emplacements des autres suspentes :
    • tous les 60 cm sur une même solive ;
    • tous les 1,20 m maximum du côté perpendiculaire aux solives.
  • Fixer les fourrures par clips dans les têtes des suspentes. Pour une meilleure isolation acoustique, il est conseillé de placer de la laine minérale perpendiculairement et au-dessus des fourrures.
  • Fixer les entretoises dans les lumières des fourrures, de façon à obtenir une sorte de quadrillage tous les 60 cm.
  • Monter les plaques et visser les tous les 15 cm environ dans l'ossature métallique :
    • vous pouvez vous aider d'un lève-plaque, accessible en location ;
    • les plaques seront posées perpendiculairement aux fourrures.
  • Faire les joints :
    • effectuer une passe d'enduit sans bande sur les têtes de vis ;
    • faire le jointoiement des plaques avec une bande à joint et l'enduit. Ces joints seront présents entre les plaques de plâtre et dans les angles formés par les murs : vous pouvez alors utiliser une bande à joint armée.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Choix d'un plafond tendu pour les combles

Le montage du plafond tendu se fera par étapes :

  • Fixer les profilés ou lisses : ces éléments sont indispensables à la pose du plafond tendu. Ils sont en métal ou en plâtre :
    • fixer ces lisses sur les murs en fonction de la hauteur voulue ;
    • les profilés peuvent être directement fixés sur l'ancien plafond, mais il est toutefois obligatoire de laisser un espace d'au moins 2 cm entre le plafond d'origine et le plafond tendu.
  • Préparer la toile : il est possible de la placer provisoirement.
  • Penser aux luminaires : il est nécessaire de créer les ouvertures correspondantes dans le plafond avant la pose.
  • Introduire le plafond tendu dans chaque profilé :
    • vous pouvez vous aider d'une spatule ;
    • commencer la pose par l'un des côtés de la longueur de la toile ;
    • fixer ensuite l'autre partie de la longueur, et enfin terminer par les deux largeurs.
  • Au besoin, consolider chaque niveau de fixation et terminer par les coins.

Avantages et inconvénients des types de plafonds de combles

Vous trouverez ci-dessous un tableau comparatif des avantages et des inconvénients des différents plafonds adaptés aux combles :

Avantages Inconvénients
Plafond de poutres apparentes
  • Charme traditionnel.
  • Agrandit visuellement l'espace.
  • Augmentation du volume à chauffer.
  • Réduction de l'isolation phonique.
Plafond de plâtre armé
  • Charme traditionnel.
  • Bonne isolation thermique et acoustique.
  • Durée de vie élevée.
  • Cher.
  • Nécessite un savoir-faire.
Plafond fixé
  • Rapidité de la mise en place.
  • Peu cher.
  • Entretien difficile.
  • Isolation thermique moyenne.
Plafond suspendu en plaques de plâtre
  • Rapidité de la mise en place.
  • Bonne isolation thermique et acoustique.
  • Compatible avec un système de plafond rayonnant.
  • Coût moyen.
Pas d'entretien possible.
Plafond tendu
  • Esthétiquement performant.
  • Entretien facile par lessivage.
  • Peut être enlevé et reposé à volonté.
Pose parfois complexe.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
patricia rigot

isosec spécialiste du traitement de l'humidité | isosec assechement

Nouvel expert

pascal sanchez

fabricant de menuiseries pvc et aluminium. | emaplast

Expert

paul leto

beotien patenté qui apprend tous les jours

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Demander des devis

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Merci de préciser votre code postal.



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !